Formations
Développer les compétences

Accueil du site > Formations > Devenir référent à la prévention des violences sexistes.

Devenir référent à la prévention des violences sexistes.

Une formation pour outiller concrètement le référent harcèlement dans ses missions.

Pourquoi désigner des Référents HSAS et former vos collaborateurs au Harcèlement sexuel et aux Agissements sexistes.

Depuis le 1er janvier 2019, toute entreprise de 250 salariés ou plus a l’obligation d’avoir un référent harcèlement en entreprise. Dans le cadre de ses missions, ce référent doit être en mesure de mettre en place des procédures internes et de réaliser une enquête afin de lutter contre le harcèlement sexuel et les agissements sexistes, mais également de réaliser des actions de sensibilisation, d’orienter les salariés vers les relais internes ou externes.

Ce comportement pathogène implique de très graves conséquences pour la santé et l’intégrité des victimes, mais aussi pour les entreprises où il a lieu, celles-ci détenant une certaine part de responsabilité. En effet l’entreprise est débitrice d’une obligation de sécurité de résultat à l’égard de ses employés.

L’article L.1153-5 du code du travail impose à l’employeur, au titre de son obligation générale en matière de santé et de sécurité, de communiquer auprès des salariés, stagiaires et candidats sur la thématique du harcèlement sexuel.

Mais cet article va plus loin en donnant à tous les employeurs l’obligation légale de veiller à protéger ses salariés contre l’ensemble de ces agissements : ceux-ci doivent prendre toutes les dispositions nécessaires en vue de prévenir les faits de harcèlement sexuel dans leur entreprise ainsi que les agissements sexistes, d’y mettre un terme et de les sanctionner.

Haut de page | Mentions légales & conditions d’utilisations | Agréments/habilitations | Plan du site | | Suivre la vie du site RSS 2.0

© Copyright 2011-2022 CIDUS | Tous droits réservés.
La reproduction, même partielle, des contenus des pages de ce site sans accord préalable est strictement interdite (les citations sont autorisées par le droit français pour commentaires et critiques, tant que ceux-ci y sont strictement concomitants et que sont précisés l’auteur original et le lien Internet vers la page source).